Décès de notre président René Lefebvre

Publié par societe-histoire-grand-couronne.over-blog.fr

2001-chez-rene

Nous avons la douleur de vous faire part du décès de notre président René LEFEBVRE, créateur de la Société d'Histoire de Grand-Couronne.

Il a été élu municipal de 1965 à 1983 et ancien adjoint au maire de Jean Salen.

L'hommage à notre président  René Lefebvre aura lieu le jeudi 11 août 2011 à 14H00 à Grand-Couronne à l'Avant-Scène (ancien Foyer Municipal).

Ni fleurs, ni couronnes.

Une urne sera à votre disposition pour des dons à la recherche médicale.

 

 

 

Voici l'article paru dans la presse à l'occasion du décès de notre président  :

  

René Lefebvre nous a quittés.

Grand-Couronne a perdu une personnalité marquante de la vie de cette commune.  René Lefebvre nous a quittés le jeudi 4 août dans sa 80e année.

 

René Lefebvre est né à Croisy-sur-Andelle le 5 mars 1932. En 1947, il entre à l’Ecole Normale. Après avoir eu son diplôme d’enseignant en 1952, il arrive à Grand-Couronne à l’école de Centre (actuelle école Ferdinand Buisson).

 

Le 16 juillet 1958, René Lefebvre épouse Liliane. De cette union naîtront deux filles Sylvie et Marianne.

 

En septembre 1958, il fait l’ouverture de l’école Victor Hugo élémentaire de Grand-Couronne. Il y reste jusqu’en 1963. C’est à cette date qu’il reprend des études de Géographie à l’Université de Caen puis à celle de Rouen. Après l’obtention d’une maîtrise, il est reçu en 1968 à l’agrégation. Il enseignera par la suite au Lycée André Maurois à Elbeuf jusqu’à sa retraite en 1992. C’est pour ses qualités d’enseignant que René Lefebvre a été promu Chevalier dans l’Ordre des Palmes Académiques.

 

Autre fait marquant dans la vie publique de René Lefebvre, ce fut sa participation à l’émission télévisuelle « l’homme du XXe siècle » en 1963-1964. Son érudition lui permettra d’être parmi les 6 finalistes de ce jeu.

 

En 1965, il se présente sur la liste conduite par Jean Salen. Il est avec ce dernier et Joffre Delamare élu dès le 1er tour. Au second tour le reste de la liste est élue. Il devient par la suite Adjoint au Maire le19 février 1974, notamment chargé des affaires scolaires.  Il restera à ce poste jusqu’en 1983. Au cours de ces mandats on lui doit notamment la création d’un bulletin  municipal. Il a également contribué à l’ouverture de nouveaux établissements scolaires à savoir le collège Henri Matisse en 1974, les écoles Pablo Picasso maternelle et élémentaire en 1975-1976, l’école maternelle Jacques Prévert en 1977 et le collège Jean Renoir en 1982. Il fut aussi l’un des acteurs de la création des classes à horaires aménagées musique.

 

Par ailleurs, il a participé activement à la création des jumelages Franco Allemands et tout particulièrement  celui de Velten (Brandebourg, ex :RDA). C’est grâce à lui et à son épouse que ce jumelage malgré le contexte difficile de guerre froide a pu perdurer et même s’intensifier jusqu’à nos jours.

 

Après les élections municipales de 1989, René Lefebvre fut à l’origine de la création de l’association Avancées Etudes Couronnaises notamment aux côtés de Jean Salen, Patrice Dupray et Gérard Gillard. Cette association a pour but d’animer la vie municipale couronnaise et participe depuis 1995 à l’équipe municipale dirigée par Patrice Dupray.

 

En 1991, René Lefebvre avec quelques amis couronnais a créé la Société d’Histoire de     Grand-Couronne. Sous sa présidence cette association active a organisé de nombreuses conférences, expositions et publié plusieurs ouvrages, brochures ou articles sur l’histoire de Grand-Couronne. Il présida pendant 20 ans, c'est-à-dire jusqu’à son décès,  les destinées de cette société.

 

René Lefebvre fut aussi actif dans le domaine sportif. C’est sur les bords des terrains de basket qu’il rencontra son épouse. Mais à Grand-Couronne c’est surtout dans le club de tennis de table qu’il exerça ses talents.

 

Avec sa disparition c’est une figure marquante de Grand-Couronne qui nous quitte. Il a, soit par sa profession, soit par ses activités politiques ou associatives, touché de nombreux Couronnais à qui il a beaucoup apporté grâce à son érudition, sa disponibilité et sa gentillesse.

 

Grand-Couronne a perdu une personnalité marquante de la vie de cette commune.  René Lefebvre nous a quittés le jeudi 4 août dans sa 80e année.

René Lefebvre est né à Croisy-sur-Andelle le 5 mars 1932. En 1947, il entre à l’Ecole Normale. Après avoir eu son diplôme d’enseignant en 1952, il arrive à Grand-Couronne à l’école de Centre (actuelle école Ferdinand Buisson).

Le 16 juillet 1958, René Lefebvre épouse Liliane. De cette union naîtront deux filles Sylvie et Marianne.

En septembre 1958, il fait l’ouverture de l’école Victor Hugo élémentaire de Grand-Couronne. Il y reste jusqu’en 1963. C’est à cette date qu’il reprend des études de Géographie à l’Université de Caen puis à celle de Rouen. Après l’obtention d’une maîtrise, il est reçu en 1968 à l’agrégation. Il enseignera par la suite au Lycée André Maurois à Elbeuf jusqu’à sa retraite en 1992. C’est pour ses qualités d’enseignant que René Lefebvre a été promu Chevalier dans l’Ordre des Palmes Académiques.

Autre fait marquant dans la vie publique de René Lefebvre, ce fut sa participation à l’émission télévisuelle « l’homme du XXe siècle » en 1963-1964. Son érudition lui permettra d’être parmi les 6 finalistes de ce jeu.

En 1965, il se présente sur la liste conduite par Jean Salen. Il est avec ce dernier et Joffre Delamare élu dès le 1er tour. Au second tour le reste de la liste est élue. Il devient par la suite Adjoint au Maire le19 février 1974, notamment chargé des affaires scolaires.  Il restera à ce poste jusqu’en 1983. Au cours de ces mandats on lui doit notamment la création d’un bulletin  municipal. Il a également contribué à l’ouverture de nouveaux établissements scolaires à savoir le collège Henri Matisse en 1974, les écoles Pablo Picasso maternelle et élémentaire en 1975-1976, l’école maternelle Jacques Prévert en 1977 et le collège Jean Renoir en 1982. Il fut aussi l’un des acteurs de la création des classes à horaires aménagées musique.

Par ailleurs, il a participé activement à la création des jumelages Franco Allemands et tout particulièrement  celui de Velten (Brandebourg, ex :RDA). C’est grâce à lui et à son épouse que ce jumelage malgré le contexte difficile de guerre froide a pu perdurer et même s’intensifier jusqu’à nos jours.

Après les élections municipales de 1989, René Lefebvre fut à l’origine de la création de l’association Avancées Etudes Couronnaises notamment aux côtés de Jean Salen, Patrice Dupray et Gérard Gillard. Cette association a pour but d’animer la vie municipale couronnaise et participe depuis 1995 à l’équipe municipale dirigée par Patrice Dupray.

En 1991, René Lefebvre avec quelques amis couronnais a créé la Société d’Histoire de Grand-Couronne. Sous sa présidence cette association active a organisé de nombreuses conférences, expositions et publié plusieurs ouvrages, brochures ou articles sur l’histoire de Grand-Couronne. Il présida pendant 20 ans, c'est-à-dire jusqu’à son décès,  les destinées de cette société.

René Lefebvre fut aussi actif dans le domaine sportif. C’est sur les bords des terrains de basket qu’il rencontra son épouse. Mais à Grand-Couronne c’est surtout dans le club de tennis de table qu’il exerça ses talents.

Avec sa disparition c’est une figure marquante de Grand-Couronne qui nous quitte. Il a, soit par sa profession, soit par ses activités politiques ou associatives, touché de nombreux Couronnais à qui il a beaucoup apporté grâce à son érudition, sa disponibilité et sa gentillesse.